Université de Belrupt

Université du royaume renaissant
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Fronde de janvier de l'an de Pâques 1454

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La Fronde de janvier de l''an de Pâques 1454   Mar 12 Mai 2009 - 19:09

La Fronde de janvier de l'an de Pâques 1454
Par Rekkared



Prologue

Vendredi, veille de nones de janvier de l'an de Pâques MCDLIII

En ce jour de la Saint-Grégoire, une rumeur parcourt le Royaume de France annonçant le retour de Caedes, feu Duc de Champagne.

Certains disent qu'alors, le feu Duc Caedes se serait querellé verbalement et physiquement avec son ami Jarkov, qui avait épousé sa veuve Tsarine, et se serait à nouveau devenu Duc de Champagne. Jarkov est emprisonné et la Duchesse, souffrante et enceinte, conduite dans ses appartements.

Pour de plus amples informations, nous vous conseillons de lire l'article du Mercure François sur "Le retour de Caedes"





La fronde

Lundi XIX des calendes de février de l'an de Pâques MCDLIII

En ce jour de la Saint-Félix, Caedes, nouveau Duc de Champagne, déclara ne point reconnaître Lévan comme Roi de France et appela à la fronde avec pour devise : « POINT N’EST ROY CELUI QUI N’EST OINT A REIMS ».

Mardi XVIII des calendes de février de l'an de Pâques MCDLIII

En ce jour de la Saint-Maurus, après l'office de Monseigneur Fredstleu, le Duc Caedes réitéra son appel à la fronde en la Cathédrale de Reims en Champagne devant un parterre de fidèle, défiant le Dauphin Lévan de se faire sacrer à Reims - un roi reste dauphin aux yeux du peuple tant qu'il n'est pas sacré à Reims.

A sa suite, la Duchesse Tsarine, appuya cet appel.

Déjà, des voix se firent attendre réclamant la convocation des Etats-Généraux du Royaume afin de régler la question.

La réaction du Dauphin Lévan ne se fit pas attendre. Il demanda aux troupes de Champagne d'arrêter sans délais les frondeurs et ceux appelant à la convocation des Etats-Généraux, afin qu'ils soient jugés à Paris.


Vendredi XV des calendes de février de l'an de Pâques MCDLIII

En ce jour de la Saint-Prisca, les appels à la convocation des Etats-Généraux se formalisèrent, notamment par la voix de Rekkared, alors humble prieur de l'Ordre de Grandmont à Bois-Pouvreau en Poitou.

L'Eglise porta son soutien au Dauphin de France.

Samedi XIV des calendes de février de l'an de Pâques MCDLIII

En ce jour de la Saint-Launomarus, Juju, Duc de Berry aurait confirmer son allégeance et affirmé son soutien au Dauphin de France Lévan dans sa lutte contre la Champagne. Seuls les Conseils champenois et bretons, ainsi que certains éléments bourguignons, prirent part à cette fronde.

Le Dauphin de France Lévan annonça aussi trois réformes :

La première crée un gouvernement sous la présidence d'un Grand Maître de France, Biquette, Pair de France.

Une deuxième vise à la nomination d'une dizaine de Pair de France supplémentaire, avec l'accord de la Pairie.

La troisième autorise finalement la rédaction de cahiers de doléance devant être transmis au Grand Maître de France pour le dimanche V des ides de février de l'an de Pâques MCDLIII [jeudi 09 février 2006].

En Normandie, près de 70 personnes prirent les armes cette nuit-là, pour renverser Enox, Duchesse de Normandie. Le château n'était que très faiblement défendu.

Ruhtra, nommée Juge par Enox, faisait partie des meneurs et s'était proclamé Duc

La Duchesse de Normandie avait rallié le camp des rebelles, aux côtés de la Duchesse de Champagne, Tsarine, qui perdit ainsi une alliée dans son bras de fer contre le Dauphin.


Lundi XII des calendes de février de l'an de Pâques MCDLIII

En ce jour de la Saint-Agnès, des troupes artésiennes et normandes, ainsi que des champenois loyalistes, atteignant la centaine d'individus dans chacun des camps, semblent avoir tentées d'attaquer Reims, ainsi que plusieurs villes champenoises, pendant la nuit. Il n'a pas été fait état de victimes.

Le Dauphin de France Lévan reçut le soutient inconditionnel de son cousin LongJohnSilver, Roi des Romains - titre porté par l'élu des grands électeurs du Saint-Empire-Romain-Germanique tant qu'il n'est pas sacré à Rome par le Pape .


Mardi XI des calendes de février de l'an de Pâques MCDLIII

En ce jour de la Saint-Vincent et de la Saint-Anastase, les troubles semblèrent gagner plusieurs province du Royaume de France.

En Berry, un groupe d'une quarantaine de personnes tentèrent de renverser le pouvoir du Duc Juju, l'accusant de tiédeur dans son soutien au roi de France, contre les frondeurs, mais ils se firent rossées par les gardes.

En Bourgogne, une semblable déstabilisation eut lieu, dans le plus grand secret, et a été repoussée par les gardes.

En Champagne la situation était plus complexe car une foule comptant au moins 300 personnes, dont une bonne partie composée d'Artésiens lourdement armés que rejoignirent des normands et des champenois rebelles, combattirent encore l'armée loyaliste champenoise à Reims. Le pouvoir de la Duchesse Tsarine sembla chancelant. Sa présence à Reims n'était pas assurée et certains rapportèrent que Caedes, présent à Clermont, négociait avec des émissaires du Dauphin.

Certains autres dirent que de gros effectifs de révoltés - notamment un grand nombre d'Artésiens lourdement armés - auraient pénétré dans le château de Reims et que le ville aurait été la scène de pillages.

De sources ecclésiastiques, le sacre du Dauphin avait lieu aussi à la cathédrale de Reims.


Mercredi X des calendes de février de l'an de Pâques MCDLIII

En ce jour de la Sainte-Emerentiana, la capitale champenoise a été de nouveau la cible de troubles importants cette nuit. Des batailles rangées ont notamment virent s'affronter partisans et adversaires de feu la Duchesse Tsarine, laquelle serait morte dans des circonstances obscures.

Lévan, maintenant Roi de France, fit savoir que la Champagne serait rattachée à l'administration royale, de façon temporaire. Il a appelé au calme et souhaité de voir les Champenois reprendre en main leur administration. Il a également appelé à la convocation de l'ensemble des Ducs, Comtes et Pairs du Royaume, à titre consultatif, sur la question champenoise.




Epilogue

Vendredi VIII des calendes de février de l'an de Pâques MCDLIII

En ce jour de la Saint-Paul, la Champagne fut intégrée au domaine royal jusqu'à ce que l'assemblée prévue se tienne.

Lévan, Roi de France, nomma Alsbo intendant général, sous la direction de Sa Majesté. Il sera chargé des affaires courantes.

Les élections du conseil de Champagne furent repoussées sine die.



* Rekkared, pour les Archives du donjon de Saint-Félix
Revenir en haut Aller en bas
 
La Fronde de janvier de l'an de Pâques 1454
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] La Fronde de janvier de l'an de Pâques 1454
» MELTING BOWL BRON (Lyon) 15 et 16 janvier 2011
» Thème Scénario mois de Décembre- Janvier
» Samedi 8 Janvier : Création de perso nouvelles campagnes
» Planning Janvier 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université de Belrupt :: Livres d'Histoire :: Histoire du Royaume de France-
Sauter vers: