Université de Belrupt

Université du royaume renaissant
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du métier de Forgeron (N II)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Du métier de Forgeron (N II)   Jeu 26 Mar 2009 - 15:54

Le métier de forgeron



->Remarques générales


*Le métier de forgeron est un métier pour les niveaux 2

*Le forgeron peut fabriquer différents objets en fer.

*Il doit acheter des stères de bois et du minerais de fer au marché.

*Demandez au Maire de votre commune avant de vous décider, si il n'y a pas trop de forgerons au village pour éviter la surproduction.


La forge se trouve dans la propriété:


L'intérieur de la forge :



->Le métier de forgeron.

1)Il faut acheter des stères de bois et du minerai de fer sur le marché.

2)Il transfert ses stères de bois et son fer dans sa propriété.

2)Le forgeron transforme ensuite ses stères de bois et son minerai de fer en couteaux, seaux cerclés, haches et fer brut.



Les forgerons peuvent transformer en une journée :

- Trois couteaux -> 1 stère de bois et 1 minerai de fer.
- Trois seaux -> 3 seaux non cerclés (acheté au marché et déposé dans la propriété) + 1 stère de bois +1 minerai de fer
1) Un kilo de fer brut -> 1 minerai de fer + 2 stères de bois
2) Une lame non forgée -> 1 kilo de fer brut + 1 stère de bois
3) Lame de hache -> 1 lame non forgée + 1 stère de bois
4) Une hache non aiguisée -> 1 lame de hache + 1 manche (acheté au marché et déposé dans la propriété)
5) Une hache aiguisée -> 1 hache non aiguisée.

Tous les objets nécessitent une journée de travail .


-> Prix de vente et revenu.

* Prix d'achat du stère de bois.
- Environ 5 écus.
* Prix d'achat d'un manche.
- Environ 10,5 écus.
* Prix d'achat du minerai de fer.
- Environ 20 écus.
*Prix d'achat d'une sceau non cerclé
-Environ 31 écus

*Prix de vente :
Sachant que le salaire moyen d'un niveau 2 est de 26 écus.

j : journée de travail
s : Stères de bois.
m : minerai de fer
fb : kilo de fer brut

- Un couteau -> 1j + 1s + 1m -> 26/3 + 5/3 + 20/3 = 17 écus le couteau.
- Un seau -> 1j + 3 seaux non cerclés +1s + 1m -> 26/3 + 93/3 + 5/3 + 20/3 = 48 écus le seau
- Un kilo de fer brut -> 1j + 1m + 2s-> 26 + 20 + 10 = 56 écus
- Une lame non forgée -> 1j + 1fb + 1s -> 26 + 56 + 5 = 87 écus
- Lame de hache -> 2j + 1fb + 2s = 52 + 56 + 10 = 118 écus
- Une hache non aiguisée -> 3j + 1fb + 2s + 1 manche = 78 + 56 + 10 + 10,5 = 154,5 écus
- Une hache aiguisée -> 4j + 1fb + 2s + 1 manche= 104 + 56 + 10 + 10,5 = 180,5 écus.

*Revenu moyen journalier : 26 écus.


->Pour faire une épée: [i]

Il faut compter 6 jours de travail.

Fourniture au total: 2kg Minerai de fer [Mf], 6Bois [Bo].
1er jour : 1 kilo de fer brut [Fb](il faut: 1Mf+2Bo)
2éme jour: 1 lame non forgée [Lnf] ( 1Fb+1Bo)
3éme jour: 1 lame d’épée [Lé](1Lnf+1Bo)
4éme jour: 1 kilo de fer brut (1Mf+2Bo)
5éme jour: 1 Epée non aiguisé [Ena](1Lé+1Fb)
6éme jour: 1 épée (1 Ena)

L’épée peut être mise en vente le 7éme jours

Le prix d’une épée varie entre 200 et 245 écus.

Casque (H) - 2 peaux & 2 fer brut - entre 60 et 125 écus
pour le faire il faut 3 jours:
[i]jour 1:
1 kilo de Fer brut[Fb] (il faut 1Minerai de fer [Mf]+2 bois [bo]
jour 2 : 1 Fb (il faut 1Mf + 2bo)
jour 3 : 1 casque (il faut 2 Fb + 2 peaux)
Le casque peut être mis en vente le quatrième jour.
Le casque ne confère pour le moment aucun bonus lors de combats.
-> Informations.


-Le forgeron travaille aussi pour la mairie en achetant ses haches non aiguisées, qu'il aiguise pour ensuite lui revendre. (Généralement pour les mairies)

-Les manches sont disponibles près du charpentier qui les revends au marché.

-Les seaux non cerclés sont disponibles près du charpentier qui les revends au marché.


-> Un peu d'Histoire...

L'ATELIER DU FORGERON

Autrefois, le forgeron avait un rôle social important dans le village.
Il fabriquait un grand nombre d'outils et objets nécessaires au travail des champs. Trois personnes étaient nécessaires pour tenir une forge :

* L'apprenti (soufflet, maintient du feu).

* Le compagnon dont le rôle ici est marteau-pilon.
Il est en tenue de loge (tenue de cérémonie). Son bâton pouvait aussi être une arme. On remarque également la boucle d'or à l'oreille. Ces grands rubans portent les couleurs de son métier.

Lorsqu'il devient compagnon - FINI, il doit réaliser un chef d'œuvre. Il fait le Tour de France pour apprendre et parfaire ses connaissances (lire, écrire, dessiner).
Le Compagnonnage date de la création des cathédrales. Le Tour de France existe encore de nos jours et comporte des règles de travail et de vie très contraignantes. Le but reste le même : la recherche de la perfection dans le travail.

Le forgeron supervise et finit le travail. De nos jours, le métier s'apprend à l'école alors qu'autrefois, il s'apprenait chez eux.

LA TECHNIQUE

Pour faire rougir le fer, le feu devait être maintenu incandescent. Pour l'attiser, l' apprenti se servait d'un soufflet. Les pinces permettaient de ne pas se brûler. C'est sur l'enclume qu'il tordait le fer et façonnait les différents objets : la pioche, les pièges, les chenets, le moule à gaufres, le soc de l'araire en bois (placé derrière le forgeron). Quand il ne fabriquait pas les outils, il les entretenait. Le FORGERON était aussi MARECHAL FERRANT

Sur la forge : tenailles et pinces diverses.

Le maréchal - ferrant était indispensable il y a encore quelques années. Différents fers sont exposés :
- Le grand pour le cheval, le petit pour l'âne ou le mulet. Le fer à cheval est fait d'une seule pièce, alors que le fer à bovin est en deux parties : l'animal ayant deux ongles à chaque patte, les fers étaient cloués sur le côté (même principe pour les bœufs).

On labourait avec des bœufs ou des vaches attelés et ferrés. Pour la vache, le joug est incurvé sur le cou. Une courroie en cuir relie les cornes de la bête aux deux fers du joug. Le système du joug simple permettait de passer deux anneaux pour atteler la charrette. Le joug double servait pour deux animaux. On peut voir que le socle de la charrue est en bois. Les brancards sont les deux bras de la charrette. Ils passaient donc dans les anneaux du joug. Parfois il n'y avait qu'un seul bras : le timon. La muselière permettait non seulement de diriger l'animal mais aussi d'éviter qu'il ne soit tenté de brouter.

La maquette du travail à vache : le forgeron utilisait un travail pour immobiliser l'animal. Une fois que ses cornes étaient liées, son corps sanglé, on le hissait. Contre le mur, une queue de cheval : elle permettait tout comme le filet, de chasser les mouches durant le ferrage.


Lecteur, ce document est peut être obsolète, incompréhensible, incomplet ou erroné. Dans ces cas n'hésite pas à informer les maîtres à la suite de l'ouvrage (par une réponse), ou sur ce sujet-çi, existant pour cela.

Citation :
Document de l'Université.
Etudiants : ptite_kath, FrèreNico et Rekkared
Maîtres : FrèreNico, Egmont

Source: http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2173
Revenir en haut Aller en bas
Jason_de_Vissac.
Doyen


Messages : 1245
Date d'inscription : 20/08/2012
Localisation : Argentan (Alençon)

Carte RRs
Postes occupés dans les RRs: Duc/Prévôt/Chambellan/Procureur/CAMGT/PP/Connétable
Postes occupés à Belrupt: Professeur
Royaume, Duché/Comté, Ville: Argentan (Alençon)

MessageSujet: Re: Du métier de Forgeron (N II)   Mer 22 Jan 2014 - 16:03


Depuis 1461 le calcul des heures de travail a changé. 1 journée de travail dure 22 h (irl) et non plus de 1 journée In Gratibus  (maj à maj). Vous allez voir que pour certaines créations vous n'aurez pas besoin de la journée entière ce qui pourrait par exemple vous permettre de voyager si cela était prévue dans vostre journée où pratiquer toute autre activité comme étudier par exemple. Le travail dans vostre échoppe peut durer de 1 à 22 h

En dehors de son échoppe, il peut aussi travailler à la construction d'un port et à la cale sèche pour construire des bateaux, pour cela il doit obtenir une telle offre d'emploi à la mairie (travail d'une durée de 22h).


La production est disponible dans l'inventaire de la propriété à la fin de la durée de travail.

Ce qui ne change pas :

*Le métier de forgeron est un métier pour les niveaux 2
*Le forgeron peut fabriquer différents objets en fer.

*Il doit acheter des stères de bois et du minerais de fer au marché et les transférer dans sa propriété.

*Demandez au Maire de votre commune avant de vous décider, si il n'y a pas trop de forgerons au village pour éviter la surproduction.

les nouvelles productions seront en vert


-> Sa production par ordre alphabétique :

Le Casque :

Pour fabriquer un casque il faut 2 Kilos de minerai de fer, 4 Stères de bois et 2 peaux (éleveur de mouton). La durée de fabrication est de 22 h. Il peut être porté aussi bien par les hommes que par les femmes.



Le casque a le même effet qu'un chapeau (fabriqué par le tisserand) pour le passage au niveau 3, de même que la toque(fabriqué par le tisserand) (femmes), le foulard (hommes)(fabriqué par le tisserand), la coiffe (femmes)(fabriqué par le tisserand), la mitre (fabriqué par le tisserand) (mixte) et le bonnet (cadeau In Gratibus à noël)(mixte).

Chandelle paysanne :
La chandelle paysanne est fabriquée par le forgeron dans son échoppe à partir de supports en fer (fabriqué par le forgeron)
*1 heure: 1 chandelle paysanne avec 1 support en fer
*2 heures: 2 chandelles paysannes avec 2 supports en fer
*3 heures: 3 chandelles paysannes avec 3 supports en fer
*4 heures: 4 chandelles paysannes avec 4 supports en fer
*6 heures: 5 chandelles paysannes avec 5 supports en fer
*7 heures: 6 chandelles paysannes avec 6 supports en fer
*9 heures: 7 chandelles paysannes avec 7 supports en fer
*11 heures: 8 chandelles paysannes avec 8 supports en fer
*13 heures: 9 chandelles paysannes avec 9 supports en fer
*16 heures: 10 chandelles paysannes avec 10 supports en fer
*19 heures: 11 chandelles paysannes avec 11 supports en fer
*22 heures: 12 chandelles paysannes avec 12 supports en fer

La chandelle paysanne est un des aménagements qu'on peut poser sur certains meubles et sur le sol dans sa maison.

Couteau :
Le couteau est fabriqué par lot de 3 par le forgeron en 22 heures à partir de 1 minerai de fer et 1 stère de bois.

C'est un des outils qui sont utilisés pour exercer une activité. Celui-ci permet d'abattre les cochons, moutons, vaches, brebis et chèvres. Il faut que votre personnage en ait au moins un dans l'inventaire de la propriété pour que l'abattage ait lieu. Même si on possède plusieurs animaux dans son champ, un seul couteau suffit.

Lors de chaque utilisation, un couteau a une certaine probabilité de se casser. Il peut casser 1 fois sur 4. Ce qui ne veut pas dire qu'il va casser la 4 ème fois bien sûr, il peut casser la 1 ère ou la 20 ème fois, on ne peut pas prévoir.

Épée :
L'épée est fabriquée par le forgeron en 22 h à l'aide d'une épée non aiguisée.

Quand on porte une épée, cela ne modifie pas le résultat du lancer de dé calculant les dégâts portés par un coup qu'on donne lors d'un combat au sein d'une armée. Par contre le facteur de combat de votre personnage est majoré de +3 lors d'un combat au sein d'une armée (pas lors d'un brigandage).

Une épée peut se briser lors d'un combat. Un jet de dé est effectué pour déterminer la probabilité qu'elle casse, ce lancer de dé est majoré de 1 point pour l'épée.



Épée non aiguisée :  
L'épée non aiguisée est  fabriquée à l'unité par le forgeron à partir de 1 lame d'épée (fabriquée par le forgeron) et 1 kilo de fer brut en 22 h. L'épée non aiguisée est une matière première que le forgeron utilise pour construire une épée.

Hache :
La hache est fabriquée par le forgeron en 22 h à l'aide d'une hache non aiguisée.

C'est un outil qui est utilisé pour travailler dans la forêt afin de couper des stères de bois. Soit c'est le maire qui en met à disposition des bûcherons soit c'est votre personnage qui en possède une. Il faut l'utiliser pour bénéficier de ses effets, pour cela il faut l'activer dans l'inventaire, ce qui aura pour conséquence de l'afficher tout en bas de l'onglet "Mon personnage" de la page "Moi".
Une hache peut s'émousser quand on l'utilise dans la forêt avec une probabilité de 10% par jour d'utilisation, il faudra alors la faire aiguiser par un forgeron.
Une hache peut se casser quand on l'utilise dans la forêt avec une probabilité de 2% par jour d'utilisation, il faudra alors la faire aiguiser par un forgeron.

Quand on porte une hache elle est considérée comme une arme et modifie de -2 le résultat du lancer de dé calculant les dégâts portés par un coup qu'on donne lors d'un combat au sein d'une armée. Par contre cela ne modifie pas le facteur de combat.

Une hache peut se briser lors d'un combat. Un jet de dé est effectué pour déterminer la probabilité qu'elle casse, ce lancer de dé est minorée de 2 points pour la hache.

Hache non aiguisée :
La hache non aiguisée est fabriquée à l'unité par le forgeron à partir de 1 lame de hache, 1 manche (fabriqué par le charpentier) et 1 stère de bois 22 h.

Kilo de fer brut :
Le kilo de fer brut est un produit artisanal fabriqué à l'unité par le forgeron en 22 heures à partir de 1 minerai de fer et 2 stères de bois.

Le kilo de fer brut est une matière première utilisé par le forgeron pour construire:
*Épée non aiguisée
*Lame non forgée
*Serrure
*Support en fer
*Tête de pelle

Le kilo de fer brut est une matière première utilisé par le charpentier pour construire:
*Charrette

Lame d'épée :
La lame d'épée est fabriquée à l'unité par le forgeron à partir de 1 lame non forgée et 1 stère de bois en 22 h. La lame d'épée est une matière première que le forgeron utilise pour construire une épée non aiguisée.

Lame de hache :
La lame de hache est fabriquée à l'unité par le forgeron à partir de 1 lame non forgée et 1 stère de bois en 22h. La lame de hache est une matière première que le forgeron utilise pour construire une hache non aiguisée.

Lame non forgée :
La lame non forgée est un fabriquée à l'unité par le forgeron à partir de 1 kilo de fer brut et 1 stère de bois en 22 h. La lame non forgée est une matière première que le forgeron utilise pour construire une lame de hache ou une lame d'épée.

Pelle :
La pelle est fabriquée par le forgeron dans  en quatre fois 22 h de travail:
*2 fois 22 h de travail pour élaborer deux kilos de fer brut à partir de quatre stères de bois et deux kilos de minerai de fer
*22 h de travail pour élaborer une tête de pelle à partir de deux stères de bois et deux kilos de fer brut
une journée de travail pour élaborer la pelle à partir d'une tête de pelle et d'un manche (fabriqué par le forgeron)

C'est un outil qui est utilisé pour creuser lors de fouilles dans un village. Il faut l'utiliser pour bénéficier de ses effets, pour cela il faut l'activer dans l'inventaire, ce qui aura pour conséquence de l'afficher tout en bas de l'onglet "Mon personnage" de la page "Moi". Une pelle a une durée de vie de 40 utilisations. Quand une pelle a été utilisée 40 fois, elle se transforme en bâton. [On peut savoir combien d'utilisations il reste à une pelle en vente sur le marché en plaçant le pointeur de la souris sur son icône ou quand on l'utilise en regardant dans la page moi et dans la page des fouilles].



Quand on porte une pelle elle est considérée comme une arme et modifie de -2 le résultat du lancer de dé calculant les dégâts portés par un coup qu'on donne lors d'un combat au sein d'une armée. Par contre cela ne modifie pas le facteur de combat. Une pelle peut se briser lors d'un combat. Un jet de dé est effectué pour déterminer la probabilité qu'elle casse, ce lancer de dé est minorée de 2 points pour la pelle.

Sceau cerclé :
Le seau cerclé est fabriqué par lot de 3 par le forgeron en 22 h de travail dans à partir de 3 seaux non cerclés (fabriqués par le charpentier), 1 minerai de fer et 1 stère de bois.

C'est un des outils qui sont utilisés pour exercer une activité. Celui-ci permet de traire les vaches, brebis et chèvres. Il faut que votre personnage en ait au moins un dans l'inventaire de la propriété pour que la traite ait lieu. Même si on possède plusieurs animaux dans son champ, un seul seau cerclé suffit.
Lors de chaque utilisation, un seau cerclé a une certaine probabilité de se casser. Il peut casser 1 fois sur 6. Ce qui ne veut pas dire qu'il va casser la 6 ème fois bien sûr, il peut casser la 1 ère ou la 20 ème fois, on ne peut pas prévoir.

Serrure :
La serrure est produite par le forgeron à partir de kilos de fer brut:
*3 heures: 1 serrure avec 1 kilos de fer brut
*7 heures: 2 serrures avec 2 kilos de fer brut
*12 heures: 3 serrures avec 3 kilos de fer brut
*22 heures: 4 serrures avec 4 kilos de fer brut

La serrure est utile pour les personnages qui veulent verrouiller la porte de leur maison afin que personne ne puisse la visiter.
Elle sert aussi au charpentier afin qu'il puisse fabriquer dans son échoppe:
*Coffre rustique

Support en fer :
Le support en fer est un produit artisanal fabriqué par le forgeron à partir de kilos de fer brut:
*7 heures: 2 supports en fer avec 1 kilo de fer brut
*22 heures: 4 supports en fer avec 2 kilos de fer brut

Le support en fer est une matière première que le forgeron utilise pour fabriquer:
*Chandelle paysanne
*Torche d'intérieur

Le support en fer est une matière première que le charpentier utilise pour fabriquer:
*Armoire rustique
*Coffre rustique

Le support en fer est une matière première que le sculpteur utilise pour fabriquer:
*Cheminée rustique

Tête de pelle :
La tête de pelle est fabriquée par le forgeron en 22 heures à partir de 2 stères de bois et 2 kilos de fer brut.
La tête de pelle est une matière première utilisée par le forgeron pour construire:
*pelle

Torche d’intérieur :
La torche d'intérieur est produite par le forgeron à partir de supports en fer et de manches (fabriqués par le charpentier):
*3 heures: 1 torche d'intérieur avec 1 support en fer et 1 manche
*7 heures: 2 torches d'intérieur avec 2 supports en fer et 2 manches
*12 heures: 3 torches d'intérieur avec 3 supports en fer et 3 manches
*22 heures: 4 torches d'intérieur avec 4 supports en fer et 4 manches

La torche d'intérieur est un des aménagements qu'on peut accrocher aux murs intérieurs de sa maison.


Remarques

L'épée, la hache et la pelle peuvent être produits à partir des matières premières directement mais alors il faudra plusieurs jours:

*1 kilo de minerai de fer, 4 stères de bois et 1 manche pour 1 hache en 5 jours
*2 kilos de minerai de fer et 6 stères de bois pour 1 épée en 6 jours
*6 stères de bois, 2 minerais de fer et 1 manche pour 1 pelle en 4 jours

Il est tout à fait possible de mixer les 2 solutions:

*soit fabriquer l'épée et la hache à partir des matières premières
*soit acheter uniquement les produits intermédiaires fabriqués par d'autres forgerons et les assembler
*soit fabriquer quelques produits intermédiaires et construire ceux qui manquent pour tout assembler au final

Sources : Encyclopédie des Royaumes Renaissants MrGroard

_________________
Sciences Militaires /  Sciences Politiques / Navigation /Histoire 1 ère année/ Economie


Dernière édition par Jason_de_Vissac. le Jeu 23 Jan 2014 - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason_de_Vissac.
Doyen


Messages : 1245
Date d'inscription : 20/08/2012
Localisation : Argentan (Alençon)

Carte RRs
Postes occupés dans les RRs: Duc/Prévôt/Chambellan/Procureur/CAMGT/PP/Connétable
Postes occupés à Belrupt: Professeur
Royaume, Duché/Comté, Ville: Argentan (Alençon)

MessageSujet: Re: Du métier de Forgeron (N II)   Jeu 23 Jan 2014 - 3:00

Le forgeron du Moyen-Age


Le forgeron occupe, au Moyen Âge, un rôle de tout premier plan. Il réalise tous les outils nécessaires à l'agriculture (socs de charrues, lames d'outils...), mais aussi les clous, ferrures de portes, fers à cheval. Il a également en charge la création de l'attirail des soldats : casques, épées, armures... On désigne donc par forge le travail du métal à chaud, grâce à un marteau et d'une enclume.

Le métier de forgeron a alors atteint un très haut niveau de perfectionnement. Plusieurs métaux étaient utilisés, dont notamment le fer et l'acier.

Les forgerons officiaient généralement dans les villages, contrairement à la plupart des autres corps de métiers (tisserands, meuniers...) qui œuvraient principalement à l'extérieur des villages.
Le métier de forgeron se décline en différentes spécialités : maréchal ferrant, serrurier, faiseur de cercles, faiseur de charrue, maréchal, chaudronnier, maréchal des forges...

Sources : La forge et le forgeron au Moyen Âge - Reportage sur le château fort de Guédelon

La forge


Le local :
L’atelier du forgeur est un lieu sombre, car pour savoir qu’elle est la température atteinte par le métal lors de la chauffe, il se base sur les couleurs qui sont très diffusantes et ne peuvent être apprécier à leur juste teinte que dans la pénombre.
Dans l’atelier du moyen âge on trouve :
Le foyer (la forge), l’établi, l’enclume, les tas de formage, les salières, le bac à eau, le bac à sable, l’outillage manuel, l’outillage « mécanique », l’outillage de fonderie.


L’établi :
L’établi était en bois avec des trous permettant d’y installer des tas ou des cavaliers pour le maintien de pièces par serrage. Il était généralement muni d’un « étau ».

L'enclume :


Les tas de formage :
On distingue plusieurs formes de tas qui correspondent aux divers besoins. Quelques exemples :
tas à boule   tas fer à cheval

Les salières :
Les salières sont destinées au travail d’emboutissage. Elles peuvent être en acier, en fonte ductile, ou en bois de forme conique et d’une partie creuse en forme de calotte sphérique.

Le bac à eau :
Le bac à eau sert essentiellement à y plonger des pièces chaudes, soit pour les refroidir, soit pour les tremper. Il est souvent accompagné par un bac contenant un mélange d’eau et de matière grasse, afin de pouvoir faire des trempes plus contrôlées.

Le bac à sable :
Le bac à sable sert à laisser refroidir doucement les pièces après forgeage et ainsi à supprimer les tensions dues au forgeage.

Les outils manuels :
Les outils manuels se divisent en cinq catégories :
Les outils de traçage, les outils de coupe, les outils de formage, les outils de finition, et les outils de frappe.

Les outils de traçage sont les compas, pour tracer les cercles, mais aussi pour reporter des côtes et faire des constructions géométriques, tels que les divisions de cercles élever des perpendiculaires, etc… ; les pointeaux servent à marquer les points remarquables sur un tracé ; les pointes à tracer pour tracer les traits ; les réglets pour mesurer dans l’unité de mesure du moment.

Les outils de coupe servent à découper selon le tracé. On retrouve le plus souvent le burin, le bédane, le marteau tranchoir (la tranche), les cisailles à main ou à levier.

Les outils de formage inclut les tas et les salières (traités ci-dessus) et les marteaux. Pour les métaux durs : le marteau à rétreindre, le marteau à boule.
- Pour les métaux tendres, le maillet en bois plat ou à boule.
- Pour la finition de pièces spécifiques tels que les rivets, les bouterolles avec une empreinte creuse de forme hémisphérique du diamètre approprié pour la finition d'une tête de rivet en forme bombée.
- Pour les dessins en forme de tête d’animaux, une bouterolle sera réalisée à la demande pour chaque sujet.

Les outils de finition sont des chasses sur lesquelles on frappe avec un autre outil et dont les formes correspondent à la forme finie que l’on veut obtenir. Pour finir une surface plane on utilisera une chasse parfaitement lisse et de surface très légèrement bombée afin de ne pas faire de marques.
- Pour une finition martelée on utilisera le marteau à postillon (ou marteau à planer)
- on retrouve également des limes et des pierres d’affûtage ainsi que des meules de pierre au grain plus ou moins fin pour les finitions comme ''le fini miroir''.

Les outils de frappe regroupent tous les marteaux tels que les masses et les marteaux à devant.

Les outils "mécaniques" :
Les outils " mécaniques " sont tous les outils actionnés une force soit hydraulique par l’utilisation d’une roue à aubes ou à godets, soit animale par l’utilisation d’un manège, soit par le vent.
Cette énergie est transmise par le biais d' une série de pignons et de courroies de cuir pour actionner des appareils avec de très grande force ou un mouvement régulier tels que les soufflets de fonderie.
De nos jours les outils sont équipés de moteurs électriques, mais fonctionnent sur le même principe que leurs aïeux. L’exemple le plus ancien en est certainement le martinet, sorte de marteau pilon (voir croquis ci-dessous).

Les outils de fonderie :
Les outils de fonderie sont tous les creusets, récipients servant à faire fondre les métaux. Ils sont fabriqués dans des matériaux réfractaires tels que l'argile.
Dans certaines forges, on utilisait un soufflet plus puissant (dit double) car les hautes températures doivent être atteintes plus rapidement, afin d'éviter l'oxydation du métal fondu.
Nous trouvons aussi des moules aux divers formes réalisés en matériaux réfractaires tels que l'argile, la bouse de vache, le plâtre, et aussi en acier...

Sources : La forge et le forgeron au Moyen Âge - Reportage sur le château fort de Guédelon

_________________
Sciences Militaires /  Sciences Politiques / Navigation /Histoire 1 ère année/ Economie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du métier de Forgeron (N II)   Aujourd'hui à 0:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Du métier de Forgeron (N II)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du métier de Forgeron (N II)
» Changer de métier sans rien perdre, désormais possible !
» Métier
» Donjon Forgeron [2.0]
» Du métier de Charpentier (N II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université de Belrupt :: Livres des métiers :: Métiers de paysans, artisans et érudits-
Sauter vers: