Université de Belrupt

Université du royaume renaissant
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Commissaire aux Mines et les Ports

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Commissaire aux Mines et les Ports   Jeu 26 Mar 2009 - 15:21

Exploitation minière

Le Cabinet des Finances Royales présente :
L'exploitation minière des duchés.
Rédacteur : Gweltas
________________

Qu'est ce qu'une mine ? Vaste question ! Pour certains c'est un simple trou dans le sol, pour d'autres un moyen de survivre et enfin pour une race étrange d'économistes, une activité à optimiser !

Je vous propose donc de reprendre les fondamentaux et de dévoiler les arcanes de la gestion des mines en plusieurs points :

1. Une mine comment ca marche ?
2. Etat, production et entretien
3. Augmentation de niveau
4. Taux d'occupation et salaires
5. Optimisations
6. Rôles et responsabilités dans un conseil ducal
7. Conclusion
_______________

Première partie : Une mine comment ça marche ?

Une mine est la combinaison de plusieurs paramètres et se décrit ainsi :


Code:
Mine 10 : Mine de fer - Noeud 191 - Etat : Bon
Rendement : 1.8 kg fer/travailleur
Travailleurs : 38/50 - Entretien effectué


Première ligne :
Numéro de la mine dans le duché
Type de mines possible : Fer / Pierre / Or
Numéro du noeud : il vous faudra faire un tableau de correspondance entre ce numéro et vos villages.
Etat des mines : Bon / Moyen / Dangereux / Effondrement

Deuxième ligne
Rendement de la mine comptabilisé par mineur travaillant réellement

Troisième ligne
Travailleurs : Nb de travailleurs actuel / capacité maximale
Etat de l'entretien

Chaque jour (l'heure importe peu) il est nécessaire d'entretenir toutes les mines ouvertes sinon elles vont se dégrader. Cet entretien nécessite de la pierre et du fer qui doivent être donc présent dans le stock du duché. Ainsi, pour faire fonctionner une mine de fer, il est nécessaire de consommer de la pierre et du fer pour l'entretien !

Tout l'art de gérer correctement les mines d'un duché consiste donc dans la bonne compréhension des mécanismes de fonctionnement et dans l'optimisation de la production et des coûts d'entretien des mines.

Deuxième partie : État, production et entretien

* La production d'une mine est définie par son type, son niveau et le nombre de mineurs travaillant dans la mine.
* L'entretien d'une mine est définie par son type, son niveau et le nombre de mineurs ayant travaillé dans la mine la veille.

Le niveau est un paramètre implicite de la mine qui doit être déduit directement à partir de sa production. La production et le coût d'entretien de chaque mine augmentent proportionnellement au niveau.

Les tableaux ci-dessous reprennent les données en fonction du type de chaque mine et doivent être comprises pour des mines d'une capacité maximale de 100. Ainsi, si une mine a une capacité maximale de 50, les coûts d'entretien seront divisés par 2. La production est exprimée pour 100 mineurs actifs.
* Pour obtenir la production réelle d'une mine, il convient donc de diviser ce chiffre par 100 et de le multiplier par le nombre de mineurs réels.
* Pour obtenir le coût d'entretien d'une mine, il convient donc de diviser ce chiffre par 100 et de le multiplier par le nombre de mineurs réels de la veille





Ces tableaux sont la base du travail de tout économiste !

Ainsi, une mine de fer de niveau 9 avec une capacité de 38/50 mineurs, ayant eu 46 mineurs la veille exigera :


Code:
Coût d'entretien : Pierre = 40 * 46/100 = 18,4 / Fer = 30 * 46/100 = 13,8
Production : Fer = 144 * 38/100 = 54,72 kilos
Bilan net : Fer = 54,72 -13,8 = 40,92 kg / Pierre = -18,4 Qag


Comme dans tous les calculs, il existe un système d'arrondi qui prend au plus proche, soit dans notre exemple 41kg de fer et -18Qag de pierre.

De plus, l'état d'une mine peut être "Bon", "Moyen", "Dangereux" ou "Effondrement". L'état "Effondrement" est un niveau particulier.
Une mine non entretenue un jour se dégrade et passe donc d'un état Bon vers Moyen ou Moyen vers Dangereux. Au delà de "Dangereux", l'état "Effondrement" n'est pas automatique.
Si une mine a perdu un état, il est possible de faire un entretien d'urgence qui la remontera à l'état supérieur. Pour cela, il faudra utiliser le triple (x3) de pierre et de fer nécessaire à un entretien normal. Il est intéressant de noter que cet entretien est basé sur le nombre de mineurs ayant travaillé dans la mine la veille. Ainsi, si la mine était fermée la veille, l'entretien d'urgence sera gratuit ! A noter que suite à une réparation d'urgence, une mine en état "Effondrement" repasse à l'état "Moyen"

De plus, l'état d'une mine a une influence directe sur les risques de diminution de niveau. Nous allons donc aborder ce point dans la partie suivante.

Troisième partie : Améliorations et diminutions des mines

Il est possible lors de la phase d'entretien quotidienne de soit l'entretenir normalement, soit de monter le niveau d'une mine. L'amélioration est effective le surlendemain. Cela coûte quatre fois (x4) plus cher qu'un simple entretien du niveau visé (4 fois l'entretien du niveau 10 si la mine est niveau 9 donc) mais ne nécessite pas d'entretien le lendemain. Ceci signifie donc que cela donc qu'une amélioration est un surcoût (par rapport à l'entretien normal) équivalent à 2 jours d'entretien.
Cette approximation permet d'estimer directement la perte occasionnée et donc le temps d'amortissement..

L'amélioration d'une mine a deux impacts : l'augmentation de la production et l'augmentation du coût d'entretien. Une seconde règle de base du travail d'un gestionnaire est donc de trouver le point optimum d'inflexion, c'est à dire l'optimisation de toutes les mines pour dégager un maximum de bénéfices !

La diminution quant à elle est naturelle et ... imprévisible. C'est la plus grande source de pertes qu'un duché doit attendre. La diminution d'un niveau pour une mine donnée est basée sur son état. Ainsi, une mine en état "Bon" a 1% de chance de voir son niveau diminuer sans que son état ne bouge. Pour une mine en état "Moyen", le risque monte à 25% et passe à 33% en état "Dangereux" !

Il faut de plus ajouter le risque d'effondrement d'une mine.

L'effondrement signifie la perte immédiate de 1 niveau, le passage à l'état "Effondrement" et l'impossibilité pour les mineurs d'y travailler (la mine est donc considérée comme si elle était "fermée". Pour repasser en état "Bon", il faudra donc faire deux entretiens d'urgence (état "Moyen" puis état "Bon") Ce comportement peut être appelé à évoluer. Un effondrement de mine signifie donc une très forte perte financière. Les risques d'effondrement dépendent eux aussi de l'état de la mine. Ils sont de 0% pour une mine en bon état, de 3% pour une mine en état moyen et 10% pour une mine en mauvais dangereux.

On voit donc qu'en régime de croisière, il vaut toujours mieux avoir des mines bien entretenues. Néanmoins, nous verrons dans le chapitre 5, qu'il existe des cas bien particuliers pour lesquels il peut être intéressante de passer une mine à l'état "Moyen", voire "Dangereux".

Quatrième partie : Taux d'occupation et salaires

Le salaire des mineurs est payé en deux fois par le duché. La première moitié est payée le lendemain du travail, et la seconde moitié le dimanche matin. Ceci a une influence notable sur la trésorerie du duché qui doit toujours prévoir une forte diminution tous les dimanches matin et se doit être en mesure de l'absorber.

D'autre part, le taux d'occupation des mines doit être une préoccupation constante de la part des gestionnaires.
Pour cela, il faut bien différencier les concepts suivant : la capacité maximale de la mine, la capacité totale d'accueil et nombre de mineurs travaillant dedans pour une journée donnée.
- Capacité maximale : capacité structurelle spécifique à chaque mine. Elle ne peut être modifiée. Elle détermine le nombre maximum de mineurs qu'une mine peut accueillir en théorie.
- Capacité totale : capacité d'accueil définie par le bailli. Elle détermine le nombre maximum de mineurs qu'une mine peut accueillir en pratique
- Nombre de mineurs : nombre de travailleurs pour une journée donnée qui ne peut dépasser la capacité totale.

On a vu au dessus que le coût d'entretien d'une mine dépendait du nombre de mineurs ayant travaillé dans la mine la veille et non de sa capacité totale ou maximale. Or la production dépend du nombre réel de mineurs qui vont travailler dans la mine le jour même. Ce nombre ne peut excéder la capacité totale qui elle même ne peut excéder la capacité maximale.

Dans une optique d'optimisation, la modification de la capacité totale à un montant différent de la capacité maximale doit être utilisée lorsque vos mines sont déficitaires. En effet, :

Exemple : mine de fer niveau 15 de capacité maximale 50. Taux d'occupation à 100% (la veille et ce jour) avec un salaire de 17 écus par mineur et une valorisation de la pierre de 16 écus et du fer de 19 écus (nous reviendrons sur ces chiffres plus tard).

Code:

Capacité totale (50 personnes) :
Fer = 50/100*189 - 68*50/100 = 61 kg / Pierre = - 90*50/100 = - 45 Qg / Salaires = -850 écus
soit un bilan net de 61*19-45*16-850 =  -411 écus / jour

Capacité totale (25 personnes) :
l'entretien et la production sont tous deux divisées par 2 (en régime de croisière)
soit un bilan net de 61/2*19-45/2*16-850/2 =  -206 écus / jour


Comme on le voit dans l'exemple, la diminution de la capacité totale, diminue artificiellement le rendement d'une mine : si la mine est bénéficiaire, alors ses bénéfices seront moindre, si la mine est déficitaire, son déficit sera aussi moindre.
Au final, si une mine est bénéficiaire, le duché ne gagnera donc pas autant d'argent qu'il aurait pu en gagner et proposera moins de postes de mineurs à ses habitants.

Il est donc bien plus prudent de ne jamais modifier la capacité totale et de la garder au niveau de la capacité maximale et de travailler à plein régime. Si vous souhaitez modifier cette capacité totale, vérifiez avec soin toutes les conséquences !

Cependant, si votre duché éprouve des difficultés à écouler ses réserves excédentaires de fer ou pierre, vous pouvez utiliser cet outil pour réduire artificiellement votre production au lieu de stocker (mais c'est un choix risqué) !

Cinquième partie : Optimisations

L'optimisation des mines revient à trouver le niveau de fonctionnement assurant le gain le plus grand par mineur. Cela dépend du prix des matières premières (relativement stables dans une fourchette de 10 ou 20% par rapport au cours moyen de 19 écus par kg de fer et 16 écus par quintal de pierre).

Comme expliqué dans les parties précédentes, lorsque une mine monte de niveau, la production augmente mais aussi le coût d'entretien. Jusqu'à un certain niveau, l'accroissement de la production est plus grande que le coût d'entretien supplémentaire. Au-dessus de ce niveau, on gagne certes en production mais on accroit aussi les dépenses d'entretien de façon plus importante.

Mélangeons désormais le tout ensemble et vérifions pour chaque type de mine quel est l'optimum technique (hypothèses de travail : salaire = 15 écus, prix du fer = 19 écus et prix de la pierre = 16 écus) et nous obtenons alors ces courbes :



On voit donc très nettement des pics de rendement net pour toutes les mines.


Code:
Mine de fer = niveau 10
Mine de pierre = niveau 11 ou 17
Mine d'Or = niveau 10


Il convient donc de s'assurer que toutes les mines d'un duché ne soient ni en dessous, ni au dessus de ces niveaux !

A noter que les mines de pierre sont un cas particulier : l'optimum absolu est au niveau 17. Or, le coût d'amélioration pour atteindre ce niveau demeure prohibitif par rapport aux gains escomptés.
Si votre duché a déjà ses mines au niveau 17, il convient donc de les garder, sinon optimisez au niveau 11 !

Si les mines de votre duché ne sont pas à ces niveaux, il convient de les y mettre au plus vite. Si vos mines sont moins productives, il suffit de les améliorer, et si leur niveau est trop élevé, il est possible d'accélerer le processus en plaçant volontairement la mine à l'état "Moyen". Cela augmente les risques de baisse de niveau à 25%, ce qui est exactement le but recherché ! Il ne faudra pas oublier cependant de faire les travaux d'entretien d'urgence une fois le niveau désiré atteint.

Une manière plus risquée consiste à placer les mines en état "Dangereux". Cela augmente singulièrement les risques d'effondrement (puisqu'ils sont désormais de 10% de chance par jour)mais comme il est impossible de descendre sous l'état "Dangereux", il est alors inutile d'entretenir ces mines pendant toute la période de remise au niveau optimal (ou tout du moins tant qu'elles ne se sont pas effondrées) !

Sixième partie : Rôles et responsabilités dans un conseil ducal

La répartition des mines est simple et redondante et met en jeu 4 personnes différentes.
- Le Commissaire aux mines est le garant du bon entretien des mines. Il décide de leur ouverture ou fermeture, les entretient tous les jours et les améliore.
- Le Bailli gère toutes les composantes financières, à savoir salaires des mineurs (qui peut être différent d'une mine à une autre) et fixe la capacité totale comprise entre la capacité maximale et sa moitié.
- Le Commissaire au commerce gère les stocks de fer et de pierre que produisent les mines. Il doit s'assurer qu'il en restera toujours suffisamment pour les entretiens.
- Le Duc a la possibilité d'entretenir normalement toutes les mines en cas d'urgence (par exemple en cas d'absence). Il ne peut aucunement faire d'entretiens d'urgence ou d'améliorations.

A noter qu'actuellement, le bailli a encore l'accès intégral aux fonctions d'entretien du commissaire aux mines.

Dernière partie : Conclusion

Récapitulons les recommandations :

* Optimisez votre réseau minier : Fer et or niveau 10 et pierre niveau 11
* Entretenez vos mines tous les jours et consultez le CaC pour suivre les variations de stocks et anticiper les pénuries.
* La masse salariale est importante, évitez les hauts salaires.
* Avec du fer à 19 écus et de la pierre à 15 ou 16 écus, on a toujours intérêt à importer ce qui nous manque et à ouvrir les mines au maximum. Attention cependant de trouver des débouchés pour les excédants.
* Si votre réseau minier est bien optimisé, plus vous avez de mineurs toutes mines confondues et plus vous dégagez de bénéfices.
* Les mines atteignent souvent 80% des revenus directs des duchés et comtés aussi ne les négligez pas !


Edit du 30.12.1456 : Lien obsolète remplacé par le chemin
Index du Forum -> L'Université du Royaume -> La Bibliothèque du Royaume : [1] Livre d'économie (page 2)


Dernière édition par SebastienPirlet le Jeu 21 Jan 2010 - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Commissaire aux Mines et les Ports   Jeu 26 Mar 2009 - 15:22

Le cas du Bourbonnais-Auvergne
(par Unan)

1- Les Mines du B.A

voici une carte de localisation des mines dans le duché:



La mine N°1 est une mine de fer se trouvant entre Bourbon et Moulins(Fer de lance)
La mine N°2 est une mine d'or se trouvant entre Moulins et Montpensier (Cœur d'or)
La mine N°3 est une mine de fer se trouvant entre Montpensier et Clermont(Volonté de fer)
La mine N°4 est une mine de pierre se se trouvant entre Montpensier et Thiers(Muscles comme pierre)
La mine N°5 est une mine d'or se trouvant entre Clermont et Thiers(Parlé d'or)
La mine N°6 est une mine de fer se trouvant entre Bourbon et Montluçon(Croise le fer)
La mine N° 7 est une mine d'or se trouvant entre Montpensier et Montluçon(La poule au œufs d'or)
La mine N°8 est une mine de pierre se trouvant à Montbrisson(Cœur de pierre)
La mine N°9 est une mine d'or se trouvant entre Murat et Aurillac(Cheveux d'or)
La mine N°10 est une mine de fer se trouvant à Murat(La marqué au fer rouge)
la mine N°11 est une mine de pierre se trouvant à Polignac.(La géante de pierre)

2 - Les Outils à disposition du CAM:

A son arrivé le Conseillé Aux Mines reçoit des tableaux (sous Excel ou programme équivalent). Il existe deux méthodes d'utilisation.

Première méthode (que je conseille):

1- Vérifier la productivité des mines :
si les mines d'or ont une productivité de 50.4, les mines de fer une productivité de 1.52 et les mines de pierre une productivité de 2.1, alors "entretien normal". Si par contre, une des mines a baissé de productivité alors cette mine-là doit être "entretenue et améliorée".

2- Relever le coût d'entretien de chaque mine dans le tableau suivant:

tableau1


A droite du tableau, on peut voir les dépenses du jour. On "s'amuse" ensuite avec la colonne Nb (le nombre des mineurs) afin de d'arriver au bon coût . Il suffit ensuite de prendre le résultat dans la partie "entretien normal" du tableau ci dessous (tableau N°2) pour savoir le bénéfice du duché.
A noter: les calculs sont approximatifs, il peut donc arriver que pour un même cout de l'entretien on peut avoir plusieurs nombre de mineurs possible.

tableau2



Dans l'exemple donné, la mine N°2 a baissé en productivité, elle a donc besoin d'un "Entretien-Amélioration". Ce dernier est égal à quatre fois le cout d'entretien normal au niveau souhaiter. Cependant le lendemain, l'entretien est gratuit. De ce fait, nous allons compter pour le jour même les 3/4 de l'entretien améliorer le quatrième quart étant comptabilisé le lendemain. Pour ce faire:
a - On fait la même manipulation qu'habituellement sur le tableau N°1 jusqu'à trouver le nombre de mineurs qui correspond au quart de l'entretien amélioration
b - On utilise la partie "Entretien-Amélioration" du tableau N°2, on y inscrit les dépenses de l'"Entretien-Amélioration"(chiffre inscrit sur l'interface IG)
c - Il suffit ensuite de prendre les résultat de la partie "entretien-normal"

Il est possible ensuite d'écrire les différents résultats dans le tableau suivant (tableau3), Ceci afin d'avoir un résultat pour la semaine.
tableau3


3 les statistiques

En Bourbonnais Auvergne, il est rare que les données économiques ne soient pas classés "secret défense", hors il est en même temps demandé aux conseillé de faire un rapport. Dans le cas des mines, il ne peut s'agir que de chiffres, car dire tout va bien ne suffit généralement pas. Pour ce faire il existe un autre tableau: "le tableau de l'occupation des mines". Il suffit d'y inscrire chaque jour le nombre de mineurs calculé. Pour des rapport plus appropriés pour les mairies les calculs prendre les résultat sur le tableau 4.Bien que les calculs se fasse automatiquement, il ne faut pas oublier de transferrer les donnés présentes dans la colonne "tx d'occupation" dans la colonne "sem-1" chaque semaine.

tableau d'occupation des mines


tableau4


N'hésitez pas à signaler toute erreur, évolution ou manque de clarté
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Commissaire aux Mines et les Ports   Sam 3 Oct 2009 - 11:39

Longjohnsilver a écrit:
Certains joueurs ont découvert des mines de sel à travers les Royaumes. C'est pas trop tôt, je vous signale que la plus ancienne est en activité depuis le 13ème siècle. On est dans la deuxième moitié du 15eme, vous en avez mis du temps !
Les mines de sel se comportent exactement comme les mines de fer. Mêmes rendements (sauf que ça donne du sel et pas du fer, hein, pour les durs de la feuille), mêmes conditions d'entretien (sauf qu'il faut utiliser du fer et pas du sel pour les entretenir, hein, pour les encore plus durs de la feuille qui essaieraient d'étayer leurs galeries avec des clous en sel).
L'usure des mines de sel n'est pour l'instant pas encore activée ! Je vais d'abord regarder comment vous les utilisez et si le sel se répartit bien dans les RR. Parce qu'évidemment, le sel, une matière première, ne peut être actuellement utilisé que fort loin des mines, on n'a jamais fait des trucs simples.

D'autres items et échoppes ont été créés. Tous les items peuvent être utilisés, consommés et jetés, par tous les joueurs, même les braves niveaux 0, qui sont nos amis et qu'il faut aimer aussi. Il vous suffit juste de tester =). L'alcool peut être bu, ça n'apporte rien, si ce n'est une bonne cuite. Les olives, ce sont des fruits, pour ceux qui ne connaissent pas. Etc.

Si vous pouviez faire passer le mot à vos collègues lusitaniens, ibériques, polonais, germains, suisses et italiens...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Commissaire aux Mines et les Ports   Jeu 21 Jan 2010 - 18:55


Les ports et leur construction
Rédacteur : Russocarine




I Les ports

Il y a plus de 280 ports en tout, entre ports constructibles et simple baies d'amarrage.
le recensement des ports en cours
la carte des voies navigables par MrGroar

Il faut distinguer les ports naturels des ports construits.
Tous les ports sont de base des ports naturels, où on peut amarrer, nommer un chef de port, vendre des bateaux etc.
Chaque port naturel est plus ou moins grand et permet donc de construire des ports plus ou moins grands (voir pas de port du tout, dans ce cas, ça reste une "baie d'amarrage")

  • Chaque port naturel basé dans une ville est suffisamment grand pour au moins construire un petit port (port de niv 2).
  • Les ports situés sur un fleuve ne peuvent pas atteindre le niveau d'un port de guerre (port de niv4). Les ports à l'embouchure des fleuves sont considérés comme des ports maritimes.
  • Une majorité des ports naturels hors ville est non constructible. C'est a dire qu'on ne pourra jamais y construire de bateau ni les réparer.
Il faut être sur le lieu du port pour voir s'il est constructible ou pas.

port en ville, non aménagé
port naturel
port constructible
port non constructible

II Le niveau des ports

  • Baie d'amarrage (niveau 1): Capable d'accueillir 2 bateaux
  • Petit port (niveau 2) : Capable d'accueillir 4 bateaux, dispose d'un chantier de construction (petits bateaux fluviaux et maritimes). Peut réparer tout type de bateaux.
    Citation :
    - Terrassement : 150 ouvriers
    - Gros oeuvre : 50 ouvriers, 100 pierres
    - Charpente : 30 charpentiers, 50 bois
    - Finitions : 30 forgerons, 50 fer
  • Chantier naval (niveau 3) : Capable d'accueillir 7 bateaux, dispose de trois chantiers de constructions (bateaux de commerce). Peut réparer tout type de bateaux.
    Citation :
    - Aménagement : 400 ouvriers
    - Maçonnerie : 100 maçons, 100 pierres
    - Zones de constructions : 100 forgerons, 200 fer
    - Charpente : 100 charpentiers, 200 bois
    - Maçonnerie extérieures : 100 maçons, 100 pierres
    - Renforcement des structures : 200 ouvriers
    - Mise en conformité avec les directives européennes : 150 ouvriers
  • Arsenal (niveau 4) : Capable d'accueillir 10 bateaux, dispose de cinq chantiers de constructions (bateaux de guerre) . Peut réparer tout type de bateaux. Il n'est pas possible de construire un arsenal sur un fleuve.
    Citation :
    - Aménagement : 1000 ouvriers
    - Constructions métalliques : 200 forgerons, 1000 fer
    - Charpente : 100 charpentiers, 200 bois
    - Maçonnerie : 200 maçons, 500 pierres
    - Renforcements : 200 forgerons
    - Renforcement des structures : 200 ouvriers
    - Mise en conformité avec les directives européennes : 150 ouvriers


III La Gestion des Ports

Le CaM nomme les chefs de ports, que les ports soient constructibles ou pas.
Le Bailli peut donner un mandat au chef de port qui peut le transférer directement dans l'inventaire du port. Il fixe les taxes d'amarrage journalières.
Le Chef de Port dirige la construction du port, la construction et la réparation des bateaux, et autorise (ou pas) les amarrages. Dès qu'un bateau est fini, il nomme un chef de bateau (à voir s'il peut vendre le bateau au marché naval).

Si le port est dans une ville franche, alors le Maire est le Chef de Port.

Pour l'instant, les ports ne nécessitent pas de maintenance quotidienne. pour l'instant...

Le bureau du CaM
Il voit l'ensemble des ports de la Province, leur niveau (port naturel, petit port etc), leur état (sur 200). Il nomme et révoque les Chefs de Port.


Le bureau du Bailli
bureau du Bailli

La taxe d'amarrage est fixée par le Bailli de 5 à 50 écus par jour. Elle peut être changée chaque jour, et même plusieurs fois par jour.

Le Chef de Port

Il est nommé par le Commissaire aux Mines de la Province dont dépend le port. Si le port est dans une ville franche, alors le Maire est Chef de Port (Dans ce cas, il ne peut plus faire évoluer le port, car il ne peut pas s'auto-attribuer de mandat avec les matériaux de construction).


travaux : construction et amélioration du port

l'inventaire du port: Le chef de port est le seul à pouvoir transférer des marchandises et des écus vers l'inventaire du port . Le transfert se fait directement depuis un mandat vers le port.
L'ensemble des marchandises du mandat est alors transféré dans l'inventaire du port, et le mandat est restitué. De plus, ce qui va dans l'inventaire du port ne peut pas être utilisé pour autre chose que pour le port, et ne peut pas être rapatrié. Il ne faut donc mettre dans le mandat que ce qui sert à la construction ou au fonctionnement du port.

communication avec les capitaines: Le Chef de Port valide ou pas les demandes d'amarrage et de réparations.
Si les demandes d'amarrage sont refusées et que le bateau tente quand même d'accoster, alors, il devra affronter les défenses du port.

cale sèche: pour construire et réparer les bateaux
si le port ne dispose que d'une seule cale sèche (petit port de niv2); alors il n'est pas possible en même temps de construire et de réparer un bateau.
cale sèche

vigie: permet de voir l'arrivée des bateaux. plus le niveau du port est élevé, plus le chef de port voit loin.
Citation :
Port de niveau 1 : faible rayon
Port de niveau 2 et 3 : rayon moyen
Port de niveau 4 : grand rayon de vision.
Le Chef de Port peut en outre distinguer le pavillon (connaitre le nom du bateau et son capitaine) des navires s'approchant à une case ou moins du port.

IV La construction du port

  • Le Chef de Port doit être sur place, de même que les employés. Si le port est sur un noeud, tout le monde doit être sur le noeud.
  • Le Chef de Port décide chaque jour combien de personnes il veut embaucher. Une fois les embauches lancées pour la journée, il n'est pas possible d'en ajouter ou d'en enlever.
  • Si toutes les offres ne sont pas prises, les salaires sont payés, mais les travaux n'avancent pas.
  • Les offres sont visibles à la mairie de la ville, sauf si le port est sur un noeud. Dans ce dernier cas, les embauches se font directement au port (Un onglet 'Travaux' est alors visible dans la page du port.)
  • Les salaires sont payés depuis l'inventaire du port.
Les travaux commencent par le terrassement, offre sans qualification, payée de de 18 à 25 écus la journée.


Le port est en travaux

Vient ensuite la construction du gros oeuvre Il faut avoir les pierres en stock dans l'inventaire du port pour pouvoir commencer les travaux (à vérifier, il faut au moins les pierres correspondant aux emplois du jour)

Construction de la charpente, des finitions, de la maçonnerie
Pour la charpente et les finitions d'un petit port (niv2), il faut faire les embauches par multiples de 3, pour optimiser l'utilisation des ressources
exemple: il faut 30 charpentiers, et 50 stères de bois.
pour 1 embauche, il sera consommé 50/30= 1,67 stère de bois, arrondi à 2.
pour 3 embauches, il sera consommé 3*50/30= 5 stères de bois

Le petit port est terminé



Pendant les améliorations d'un port en port de commerce (niv3) ou en arsenal (niv4), il est toujours possible d'utiliser la cale sèche pour construire ou réparer des bateaux.
Revenir en haut Aller en bas
Le Fantôme d'Ansegisel
Jeune universitaire
Jeune universitaire


Messages : 12
Date d'inscription : 28/01/2010
Age : 47
Localisation : Langres

Carte RRs
Postes occupés dans les RRs:
Postes occupés à Belrupt:
Royaume, Duché/Comté, Ville:

MessageSujet: Re: Le Commissaire aux Mines et les Ports   Jeu 25 Mar 2010 - 13:43

Redshark a écrit:


Petites généralités pour commencer (explications plus précises ensuite):

  • Il existe trois types de mines : fer, or, et pierre (bien qu'ici on parle de carrière).
  • Il existe des mines de différentes grandeurs (certaines peuvent accueillir 100 travailleurs, d'autres 67, etc...).
  • Chaque mine possède un niveau, dont dépendra le rendement.
  • Chaque mine possède également un état (bon, moyen, dangereux).
  • Chaque mine doit être entretenue chaque jour, sous peine de voir son état se détériorer, passant de bon à moyen, puis de moyen à mauvais.
  • Le coût des entretiens dépend du niveau de la mine, mais aussi du nombre de personnes y ayant travailler la veille.
  • Moins l'état de la mine est bon et plus celle-ci risque de voir son niveau baisser, ou pire son effondrement (pas encore codé).
  • En cas de détérioration de l'état d'une mine, il est possible d'entreprendre des travaux de réparation, travaux dont le prix dépendra lui aussi du niveau de la mine et du nombre de personnes y aillant travailler le jour avant.
  • De même, il existe la possibilité d'augmenter le niveau d'une mine. Le coût de cette amélioration dépendra lui aussi du niveau de la mine, par contre plus du nombre réel de travailleurs de la veille, mais bien du nombre maximal qu'il y aurait pu en avoir.
  • L'entretien des mines, les réparations, améliorations (voir fermeture en cas de danger ou besoin pour x raison) font partie des attributions du Commissaire aux Mines.
  • Le Bailli quant à lui a la possibilité de modifier le salaire versé aux travailleurs, mais aussi le nombre de places disponibles dans chaque mine.
  • Le Duc (ou Comte) a la possibilité de court-circuiter le Commissaire aux Mines. Dans ce cas, les mines seront automatiquement entretenues en fin de journée, et il pourra entreprendre des travaux d'amélioration, réparation, ou même fermer la mine.



Niveau des mines :


Pour connaitre le niveau d'une mine, il faut tout d'abord se rendre dans l'interface de gestion de celles-ci, en IG (Duché-Château-Gestion des Mines), et regarder son rendement.

Exemple :


Ensuite, il faut consulter le tableau suivant (tableau où figurent également les coûts d'entretien) en n'oubliant pas que dans l'interface vous avez le rendement par travailleur, et non pour 100 travailleurs comme dans le tableau.



Donc, si je reprends mon exemple, en ce qui concerne la mine d'or:
Rendement par travailleur = 47,25 écus ==> Rendement pour 100 = 4 725 écus.
Je cherche la ligne correspondante dans le tableau et je vois que la mine d'or de l'exemple est au niveau 4.

De même, pour la mine de fer:
Rendement par travailleur = 1,44 kilos de fer ==> Rendement pour 100 travailleurs = 144 kilos de fer.
La ligne correspondante m'indique que la mine est au niveau 9.


Coûts d'entretien :


Comme dit plus haut, ils dépendent du niveau de la mine, mais aussi du nombre de personnes y ayant travaillé le jour avant.

Une fois que l'on connait le niveau d'une mine, il suffit donc d'aller voir dans le tableau ci-dessus combien de fer et de pierre coûte l'entretien pour une mine de 100 places, et grâce à une règle de trois de calculer combien cela fait pour une mine de x places.

Je reprends l'exemple de ma mine d'or de tout à l'heure :
Niveau 4 ==> 94 pierres et 70 fers pour 100 places.
Ma mine n'ayant que 67 places, je divise par 100 et multiplie par 67 ==> 62,98 pierres et 46,9 fers.

Seulement, ces chiffres ne sont que théoriques, car si la mine n'était pas pleine la veille, ils seront inférieurs.

Quoi qu'il en soit, les coûts d'entretien exacts figurent chaque jour dans l'interface de gestion des mines du Commissaire, avant qu'il ne fasse l'entretien.



A vrai dire, cela permet surtout de se rendre compte qu'une mine fermée pour x raison ne coûtera rien à l'entretien lors de sa réouverture.


Travaux d'amélioration :


La première chose à savoir est que pour pouvoir en entreprendre il faut que l'état de la mine soit bon.

Ces travaux ont pour but (et effet aussi d'ailleurs) d'augmenter le niveau de la mine, donc son rendement.

Leur coût est de 4 fois le coût d'un entretien du niveau visé maximal, et non 4 fois le coût d'entretien réel selon le nombre de travailleurs du jour avant.

Exemple :

J'ai une mine de fer de niveau 9, qui peut recevoir 100 travailleurs.
Un entretien théorique coûte 40 pierres et 30 fers (cf tableaux)
Hier il n'y avait que 50 travailleurs dedans.

==> Mon entretien normal me coûterait donc (40 : 100) x 50 = 20 pierres et (30 : 100) x 50 = 15 fers

L'amélioration par contre me coûtera 4 fois le coût théorique du niveau visé, donc 4 x 45 pierres = 180 pierres et 4 x 33 fers = 132 fers.


Une chose très importante à savoir, par contre, est que le lendemain d'une amélioration, il n'y a pas d'entretien à faire.
On peut donc dire qu'avec une amélioration, on économise deux entretiens (celui du jour où on effectue l'amélioration et celui du lendemain). Une amélioration ne coûte donc pas 4 fois un entretien théorique, mais un peu plus de 2 entretiens du niveau actuel.
(4 x l entretien du niv visé) - (2 x l'entretien du niv en cours)
A noter que plus la mine sera fréquentation sera élevée sur ces 2 jours, moins le cout de l'amélioration sera élevé.

Autre petite précision : l'amélioration, donc le changement de niveau, ne prendra effet que deux jours après la demande.


De l'utilité d'augmenter les niveaux :


Si augmenter le niveau d'une mine a pour effet d'augmenter son rendement, sa production, il ne faut pas pour autant en oublier que cela a comme effet collatéral d'augmenter également le prix de ses entretiens.

Parfois cela n'est donc pas si intéressant qu'il n'y parait... Il arrive que pour une hausse minime de la production d'un niveau au suivant, le coût d'entretien quant à lui augmente pas mal.

Exemple simple:

- Une mine de pierre de 100 places au niveau 12 produit 221 pierres et coûte en entretien chaque jour 40 pierres et 39 fers.
- Une mine de pierre de 100 places au niveau 13 produit 231 pierres et coûte chaque jour 70 pierres et 50 fers.

==> Le gain est de 10 pierres par jour pour une perte de 30 pierres + 11 fers.

Il importe donc de faire différents calculs selon la taille des mines avant d'entreprendre une amélioration, mais aussi pour voir à quel niveau exact la rentabilité maximale se situe.

Voici donc un tableau pour chacune des trois mines, basés sur des mines de 100 places, ainsi que des prix de 19 écus pour le fer et 14 pour la pierre (estimation à l'export en Berry en ce moment).






Comme on le voit très clairement dans ces trois tableaux, c'est au niveau 10 qu'une mine d'or est la plus rentable (ensuite aux niveaux 11 et 9), de la même façon une mine de fer est à son meilleur rapport rendement/coût d'entretien au niveau 10 (ensuite aux niveaux 9 et 11), alors que pour la pierre, c'est très nettement le niveau 17 qui est le plus intéressant (suivi par les niveaux 11 et 12).

Mais... "Et si le nombre de places par mine est supérieur ou inférieur?", "Et si on obtient le fer et la pierre à un autre prix que 19 et 14 écus?" me direz-vous... Et bien cela ne changera en rien le "rapport" entre les frais et les gains pour chaque mine. Les chiffres seront bien entendus différents, mais les meilleurs rapports se situeront toujours au mêmes niveaux.

Là où le nombre de places par mine, ainsi que le prix des matériaux joue un rôle très important, c'est au niveau du temps qu'il faudra pour rentabiliser les coûts des travaux d'amélioration. (Je vous explique cela plus loin, promis^^).

Rentabiliser une amélioration :

Comme vu plus haut, une amélioration coûte théoriquement 4 fois le prix d'un entretien normal maximal, mais dans les faits, une amélioration ne fait dépenser au Duché/Comté que 2 fois le prix d'un entretien normal théorique (puisque on ne paie d'entretien normal ni le jour où on entreprend les travaux, ni le lendemain).


Le coût de cette amélioration, qui est une dépense extraordinaire, combien de temps faudra-t-il pour le rentabiliser?

Cela dépendra du nombre de personnes travaillant dans votre mine, mais aussi du prix auquel vous aurez le fer et la pierre nécessaires à l'amélioration.

Prenons un exemple :
- J'ai une mine d'or de niveau 9, qui peut recevoir 100 travailleurs.
- Un entretien théorique coûte 99 pierres et 74 fers (cf tableaux)
- L'amélioration me coûtera 4 fois le coût théorique, donc 4 x 99 pierres = 396 pierres et 4 x 74 fers = 296 fers.
- Mais j'économiserai 2 entretiens normaux, donc en théorie : 198 pierres et 148 fers.
- Je dépense donc réellement, pour l'amélioration : 198 pierres (396-198) et 128 fers (296-148)

- Suite à l'amélioration (passage 9 au 10), ma mine me rapportera ensuite 52 écus en plus
(5 040-4 988, cf tableaux)

- Imaginons que nous avons la pierre à 14 écus et le fer à 19 écus :
* L'amélioration nous coutera : (198x14) + (128x19) = 2 772 + 2 432 = 5 204 écus.
* Chaque jour, la mine rapportera en plus : 52 écus (Si elle est pleine).
* Il faudra 5 204 : 52 = 100,077 jours rentabiliser le coût de notre amélioration.
* Si la mine n'est pleine qu'à 50%, il faudra le double de temps puisque le bonus en or (écus) au niveau du rendement sera de moitié.

- Imaginons maintenant que nous avons la pierre à 13 écus et le fer à 18 écus :
* L'amélioration nous coûtera : (198x13) + (128x18) = 2 574 + 2 304 = 4 878 écus.
* Chaque jour, la mine rapportera en plus (si elle est pleine) : 52 écus.
* Il faudra 4 878 : 52 = 93,8 jours pour rentabiliser le coût de notre amélioration.
* Si la mine n'est pleine qu'à 50%, il faudra le double de temps puisque le bonus en fer au niveau du rendement sera de moitié.

L'idéal est donc :
- Avant d'entreprendre une amélioration : soit de mettre assez de pierre et fer de côté en prévision, soit de s'en fournir à un très bon prix.
- Après une amélioration : de veiller à encourager la fréquentation de la mine, afin qu'elle soit pleine le plus souvent possible.


Etat des mines et effets:

Comme dit dans l'introduction, chaque mine doit être entretenue chaque jour, sous peine de voir son état se détériorer.

Il existe trois états différents : Bon, Moyen et Dangereux.

Dès qu'une mine n'est pas entretenue, elle passe d'un état au suivant (Bon ==> Moyen ==> Dangereux).

Mais qu'est-ce que cela change dans les faits, me direz-vous?

Tout d'abord, il faut savoir que chaque jour, chaque mine a un risque de perdre un niveau (donc chute du rendement) ou de s'effondrer. Or, cette probabilité dépend de l'état dans lequel la mine se trouve.

1) Probabilité de perdre un niveau :
Pour les mines en bon état : 1%
En état moyen : 25%
En mauvais état : 33%

2) Probabilité de s'effondrer :
Pour les mines en bon état : 0%
En état moyen : 3%
En mauvais état : 10%


Réparations et coûts de celles-ci ::

Lorsqu'une mine n'a pas été entretenue et voit son état se détériorer, il y a possibilité d'entreprendre des réparations (entretien d'urgence, remise à niveau).

La mine repassera dès le lendemain à l'état supérieur (Si la mine est dans l'état "dangereux", il faudra faire deux fois des réparations pour la voir revenir à un état "bon").


Que coûtent ces réparations ou entretiens d'urgence?

Un entretien d'urgence coûte, en pierre et fer, trois fois le prix d'un entretien normal. C'est à dire qu'il dépend non pas du nombre de places maximal de la mine, mais bien du nombre de personnes y ayant travaillé la veille, et aussi du niveau de la mine.

Ainsi, si je reprends l'exemple de ma mine d'or de tout à l'heure (Niveau 4, 100 places) :
- Entretien normal théorique = 94 pierres et 70 fers
- Entretien d'urgence théorique = 3 fois cela = 282 pierres et 210 fers

Si seulement 50 mineurs ont travaillé la veille (mine remplie à 50%) :
- Entretien normal = 47 pierres et 35 fers
- Entretien d'urgence = 141 pierres et 105 fers

Si ma mine était vide (remplie à 0%) :
- Entretien normal = 0 pierres et 0 fers
- Entretien d'urgence = 0 pierres et 0 fers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Fantôme d'Ansegisel
Jeune universitaire
Jeune universitaire


Messages : 12
Date d'inscription : 28/01/2010
Age : 47
Localisation : Langres

Carte RRs
Postes occupés dans les RRs:
Postes occupés à Belrupt:
Royaume, Duché/Comté, Ville:

MessageSujet: Re: Le Commissaire aux Mines et les Ports   Lun 29 Mar 2010 - 0:05

Ansegisel a écrit:
Voici le Tableau pour les pertes de Niveaux à 100 Jours:



On peut éventuellement voir ce que ça donne à 60 ou à 200 jours.

Une règle simple à retenir:

A 60 Jours, un parc minier de X mines perd au plus X+1 Niveaux sur l'ensemble des mines avec une certitude minimum de 95%.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Fantôme d'Ansegisel
Jeune universitaire
Jeune universitaire


Messages : 12
Date d'inscription : 28/01/2010
Age : 47
Localisation : Langres

Carte RRs
Postes occupés dans les RRs:
Postes occupés à Belrupt:
Royaume, Duché/Comté, Ville:

MessageSujet: Re: Le Commissaire aux Mines et les Ports   Lun 29 Mar 2010 - 0:20

Ansegisel a écrit:
Voilà des tableaux des couts de remise à niveaux pour des taux de fréquentation de 100% la veille et le jour même du passage d'ordre.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Fantôme d'Ansegisel
Jeune universitaire
Jeune universitaire


Messages : 12
Date d'inscription : 28/01/2010
Age : 47
Localisation : Langres

Carte RRs
Postes occupés dans les RRs:
Postes occupés à Belrupt:
Royaume, Duché/Comté, Ville:

MessageSujet: Re: Le Commissaire aux Mines et les Ports   Dim 4 Avr 2010 - 23:55

Ansegisel a écrit:

Les 3 Lois de Fleckenstein

Première Loi: Loi dite d' "Optimisation par Niveaux"

Toute Mine selon son Type possède un ou plusieurs Niveaux Optimums que le CAM se doit de chercher à atteindre.

Deuxième Loi: Loi dite d' "Optimisation par Répartition des Effectifs"

Tout Parc Minier possède un Point d'Equilibre dans la Répartition de ses Effectifs de Mineurs permettant de dégager des Productions Nettes positives à la fois en Or, en Pierre et en Fer.
Le CAM se doit de calculer ce Point d'Equilibre pour fixer une Stratégie de Production.

Troisième Loi: Loi dite d' "Optimisation par Seuils"

Chaque Mine selon son Type et son Niveau possède des Seuils d'Effectifs de Mineurs qui sont plus profitables que d'autres, et le CAM doit influer auprès du Bailli afin que ces Seuils soit adaptés au Taux de Fréquentation courants.


Bon d'accord vous me direz que la première Loi n'est pas de moi, je suis bien d'accord avec vous, mais je l'ai fait mienne car elle s'intègre parfaitement à l'ensemble de ce corpus.

Ansegisel sourit un peu géné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Commissaire aux Mines et les Ports   Aujourd'hui à 0:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Commissaire aux Mines et les Ports
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Commissaire aux Mines et les Ports
» Les Mines
» Du commissaire aux mines
» [HRP] Bon à savoir
» Règle pour les champ de mines à FOW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université de Belrupt :: Livres des métiers :: Métiers politiques-
Sauter vers: