Université de Belrupt

Université du royaume renaissant
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mémoire sur les Mines - Ouvrage -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mémoire sur les Mines - Ouvrage -   Sam 6 Fév 2010 - 15:42

pnj a écrit:
SOMMAIRE

1-Général
2-Rendements
3-Entretien
4-Nombre de mineurs
5-Travaux d’urgence
6-Améliorations
7-Gains ou pertes
8-Les coûts de production

1-Général

Les mines constituent un élément important pour les provinces. Elles sont, quand elles sont bien gérées, une source de revenu pour la province et une possibilité de travail pour ses habitants, surtout ceux de bas niveaux. Le travail qui y est effectué constitue une ressource pour les habitants, largement préférable au RMI, ce qui a un impact sur les marchés locaux et donc l’économie des villages. Enfin, le fer produit de façon excédentaire pourra être vendu, via les mairies, aux forgerons qui pourront s’en servir pour fabriquer divers outils utiles aux exploitants agricoles (sceaux ou couteaux), aux militaires (épées) ou aux travailleurs municipaux (haches). Sans fer, impossible de fabriquer ces outils. L’importance des mines est donc grande à tous les niveaux des provinces.

Chaque mine possède un niveau (de 3 à 17) induisant son rendement, un état (bon, moyen, dangereux) induisant leur risque à s’effondrer ou à perdre un niveau et un nombre maximal de travailleur pouvant s’y rendre différent d’une province à l’autre. Au départ, toutes les mines sont au niveau 9 et en bon état.

Il existe trois types de mines : mines d’or, mines de fer et carrières de pierre. Chacune de ces mines interagit : la mine d’or procure à la province un revenu qui peut permettre le paiement des salaires de l’ensemble des mineurs (quand celle ci est en bon état et à un bon niveau), la mine de fer procure du fer nécessaire à l’entretien, à la réparation et à l’amélioration des mines, les carrières procurent de la pierre nécessaire à l’entretien, à la réparation et à l’amélioration des mines.

C’est le conseil ducal ou comtal de la province qui s’occupe de la gestion des mines. Deux membres de ce conseil ont cette charge :

-Le Bailli peut fixer le salaire des mineurs ainsi que leur nombre dans chacune des mines individuellement.
-Le Commissaire aux Mines (CaM) s’occupe de l’entretien des mines, de leur réparation, de leur amélioration et de leur fermeture ou ouverture. Il peut aussi voir le nombre de personne travaillant dans chaque mine à tout moment.

Il est donc très important que ces deux conseillers travaillent ensemble. Un troisième conseiller doit impérativement participer à leurs travaux : il s’agit du Commissaire au Commerce (CaC) qui est le seul susceptible de leur fournir quotidiennement la quantité de pierre et de fer que la province dispose en stock. Ces quantités seront nécessaires au CaM pour savoir s’il a assez de ressources pour effectuer les travaux qu’il envisage. Par exemple, si le stock de minerais est à peine suffisant pour effectuer de simples entretiens, inutile d’envisager des travaux d’urgence ou une amélioration pour une mine : une fois le stock épuisé, les entretiens restants ne pourraient être effectués risquant un effondrement des mines. C’est aussi par l’intermédiaire du CaC que la province pourra importer des minerais, si le CaM en éprouve le besoin. C’est enfin en fonction des besoins des mines, évalués par le CaM, que le CaC pourra, ou ne pourra pas exporter des minerais.

Etant donné leur importance, le duc ou le comte a aussi la possibilité de court-circuiter le CaM en imposant un entretien automatique. Le CaM ne peut alors plus rien faire et les mines sont automatiquement entretenues en fin de journée. Les travaux d’urgence, améliorations, fermetures et ouvertures des mines sont alors impossible.

2-Rendements

Les rendements sont fonction du niveau de la mine. Plus le niveau est élevé , plus le rendement est élevé. Mais attention, en contre partie, comme nous le verrons plus loin, plus le niveau est élevé et plus la mine demande d’entretien, l’entretien exigé augmentant fortement aux derniers nivaux. Les niveaux optima ne sont donc pas forcément les niveaux les plus élevés.

Voici un tableau récapitulant, pour chaque mine et en fonction du niveau, le rendement pour un travailleur :




Pour avoir le rendement total de la mine, il suffit de multiplier ces chiffres par le nombre de personnes ayant travaillé dans la mine. Il ne faut pas oublier d’arrondir le rendement obtenu à l’entier inférieur pour les minerais.

Exemples :

-Rendement d’une mine d’or de niveau 8 où 15 personnes ont travaillé :
15 X 49,35 = 740,25 écus

-Rendement d’une mine de fer de niveau 12 où 50 personnes ont travaillé :
50 X 1,67 = 83,50 Kg arrondi à 83 Kg de fer

-Rendement d’une carrière de niveau 5 où 25 personnes ont travaillé :
25 X 1,47 = 36,75 Qx arrondi à 36 Qx de pierre.

3-Entretien

Chaque mine doit être entretenue quotidiennement. L’entretien nécessite du fer et de la pierre, en fonction du niveau de la mine et du nombre de personnes y ayant travaillé la veille. Voici, pour chaque mine et chaque niveau, l’entretien en pierre nécessaire pour 1 travailleur (en Qx) :




Voici maintenant, pour chaque mine et chaque niveau, l’entretien en fer pour 1 travailleur (en Kg) :




Pour avoir l’entretien de chaque mine, il suffit de multiplier les chiffres si dessus par le nombre de travailleurs ayant travaillé la veille dans la mine. Sans oublier d’arrondir le résultat à l’entier supérieur.

Exemple (en reprenant les mêmes mines que pour le calcul du rendement) :

-Entretien d’une mine d’or de niveau 8 où 15 personnes ont travaillé :
Pierre : 15 X 0,98 = 14,70 arrondi à 15 Qx
Fer : 15 X 0,73 = 10,95 arrondi à 11 Kg

-Entretien d’une mine de fer de niveau 12 où 50 personnes ont travaillé :
Pierre : 50 X 0,60 = 30 Qx
Fer : 50 X 0,45 = 22,50 arrondi à 23 Kg

-Entretien d’une carrière de niveau 5 où 25 personnes ont travaillé :
Pierre : 25 X 0,23 = 5,75 arrondi à 6 Qx
Fer : 25 X 0,15 = 3,75 arrondi à 4 Kg.

Une remarque : certaines mines, malgré des niveaux différents ont des entretiens identiques. C’est le cas, par exemple, des mines de fer de niveau 3, 4 et 5 qui demandent chacune la même quantité de fer et de pierre pour l’entretien. Il est donc préférable d’avoir une mine de fer niveau 5 que 3 ou 4 : elle produira plus avec le même entretien. Si l’on compare une mine d’or avec 15 employés au niveau 4 et 5, malgré un entretien supérieur pour le niveau 5, le faible nombre de travailleurs et le jeu des arrondis nous amènent au même résultat. Il faudra pour les deux 15 Qx de pierre et 11 Kg de fer.

Une mine fermée, demande de l’entretien (le CaM ne doit pas oublier de le faire). Comme l’entretien dépend du nombre de personne ayant travaillé dans la mine la veille, le deuxième jour de fermeture, l’entretien correspondra à 0 Qx de pierre et 0 Kg de fer. Le premier jour de réouverture, il en sera de même.

Enfin, plus le niveau d’une mine augmente, plus l’entretien augmente, mais il augmente d’autant plus vite que le niveau augmente. Raison pour laquelle, les niveaux les plus hauts ne sont pas les plus rentables.

4-Nombre de mineurs

Il est très important de savoir jouer avec le nombre de mineurs. Considérant que le but de l’activité minière est d’arriver à une certaine autarcie. Un équilibre permettant de produire au moins ce dont on à besoin en pierre, un peu plus que ce dont on a besoin en fer (excédant pour vendre aux forgerons) et de dégager un petit bénéfice. Pour cela, remplir les mines à leur capacité maximale n’est pas forcément l’idéal. Imaginons (cela existe) un duché avec une mine de fer et une carrière avec une capacité maximale respective de 75 et 25. En remplissant entièrement ces deux mines, on peut penser que la mine de fer permettra de produire énormément mais qu’elle consommera aussi beaucoup pour son entretien. Sa production de fer permettra de couvrir très largement sa consommation de fer, et de couvrir aussi largement la consommation des autres mines (tout dépend cependant de son niveau). Mais la carrière de pierre, qui possède 3 fois moins de travailleurs, aura bien du mal a y parvenir avec sa propre production. On risque alors de se retrouver avec un duché qui stocke beaucoup de fer mais qui est obligé d’importer de la pierre. D’où l’utilité de baisser la capacité de la mine de fer afin de trouver un équilibre permettant de dégager un peu des deux minerais.

De même, il faut faire très attentions aux mine d’or : elles sont très gourmandes en entretien. Il est souvent possible d’en baisser la capacité afin de pouvoir stocker un peu de chaque minerai, tout en gagnant de l’argent. Tout est une question d’équilibres. Et de toute façon, ne jamais oublié que les excédents de fer produits seront revendus aux forgerons et que les excédents de pierre pourront être exportés (ou servir à des améliorations de mine). Baisser le nombre de mineurs dans une mine d’or n’est donc pas forcément synonyme de perte d’argent.

Enfin, il faut faire attention à quelles mines ont accès les villages. Imaginons un village ayant accès à deux mines (cela existe) : une mine d’or et une mine de fer. Capacité de la mine de fer 60. Capacité de la mine d’or : 30. Il y a donc 90 postes miniers dans la ville. Imaginons maintenant que, pour une raison quelconque (vacances IRL par exemple), il n’y ai que 70 personnes qui vont travailler à la mine dans ce village. Que ce passe t’il ? On va se retrouver dans une situation où une (ou les deux) mine n’aura pas le nombre de travailleurs fixé par le bailli. Ce qui risque de changer les équilibres. La province, par exemple, a besoin de fer. Or, l’or étant plus valorisant, les villageois préfèrent aller dans la mine d’or. On aura 30 personnes dans la mine d’or et seulement 40 dans celle de fer. Le bailli n’atteindra pas ses objectifs. Donc il est utile de baisser le nombre de mineurs. Et ce afin d’arriver à un nouvel équilibre où les objectifs seront atteints en remplissant toutes les mines.

5-Travaux d’urgence

Une mine qui n’est pas entretenue, perd un niveau d’état. Ce qui pose problème : une mine dans un état moyen ou mauvais non seulement ne peut pas être améliorée, mais en plus à plus de chances de perdre un niveau ou de s’effondrer. A souligner qu’en cas d’effondrement, personne ne peut travailler dans la mine tant qu’il n’a pas été effectué des travaux de remise en état. Ces travaux n’ont pas encore été codés. D’ou l’importance de ne pas en arriver là. Je signale aussi, que selon certains dires de Levan, les effondrement pourraient, plus tard, provoquer la mort des mineurs.

Pour ramener une mine dans un bon état, il faut effectuer des travaux d’urgence, correspondant au triple de l’entretien normal . Soit pour la pierre, par travailleur (en Qx) :




Et pour le fer, par travailleur et en Kg :




Comme précédemment, il faut multiplier par le nombre de travailleurs et arrondir à l’entier supérieur .

Probabilité de perdre un niveau en fonction de l’état de la mine :

Bon état : 1 %
Etat moyen : 25 %
Mauvais état : 33 %

Probabilité d’effondrement de la mine en fonction de son état :

Bon état : 0 %
Etat moyen : 3 %
Mauvais état : 10 %

Au vu de ces probabilités, on voit bien l’utilité d’entretenir quotidiennement les mines (je rappelle que chaque oubli d’entretien emmène la baisse de l’état d’un niveau) ou de procéder rapidement à des travaux d’urgence.

6-Améliorations

Il est possible, pour une mine en bon état, d’augmenter le niveau de la mine en effectuant des améliorations. Attention : à ma connaissance il n’existe aucun moyen de diminuer le niveau d’une mine, mis à part en arrêtant de l’entretenir, ce qui est dangereux ou en laissant le temps faire son œuvre (en moyenne, une mine en bon état perd un niveau tous les 100 jours). Donc ne pas augmenter le niveau d’une mine de façon exagéré. Les améliorations ne sont pas fonction du nombre de travailleurs. Elles sont les même qu’il y ai 100 travailleurs ou que la mine soit fermée. Elles correspondent, en théorie (mais c’est pas toujours vérifié) à l’entretien normal nécessité par 400 personnes travaillant dans la mine.

7-Gains ou pertes

Pour voir ce que dégage l’activité des mines, il faut prendre en compte ce qu’elles produisent, ce qu’elles utilisent pour l’entretien et les salaires. Reprenons les 3 mines prises en exemple plus haut. Considérons que ces 3 mines sont les 3 mines d’un seul et même duché et supposons que le salaire des mineurs dans chaque mine est de 15 écus :

-mine d’or de niveau 8 où 15 personnes ont travaillé produisant 740,25 écus, nécessitant pour son entretien 15 Qx de pierre et 11 Kg de pierre. Salaire des mineurs : 15 X 15 = 225 écus
-mine de fer de niveau 12 où 50 personnes ont travaillé produisant 83 Kg de fer, nécessitant pour son entretien 30 Qx de pierre et 23 Kg de fer. Salaire = 50 X 15 = 750 écus
-carrière de niveau 5 où 25 personnes ont travaillé produisant 36 Qx de pierre, nécessitant pour son entretien 6 Qx de pierre et 4 Kg de fer. Salaire des mineurs : 15 X 25 = 375 écus
Or = Production de la mine d’or – salaire mine d’or – salaire mine de fer – salaire carrière = 740,25 – 225 – 750 – 375 = -609,75 écus.
Notre duché perd chaque jour 609,75 écus de par son activité minière.

Fer = Production mine de fer – entretien mine d’or – entretien mine de fer – entretien carrière = 83 – 11 – 23 – 4 = 45 Kg
Notre duché stocke 45 Kg de fer chaque jour

Pierre = Production carrière – entretien mine d’or – entretien mine de fer – entretien carrière = 36 – 15 – 30 – 6 = -15 Qx.
Notre duché perd 15 Qx de pierre tous les jours. Il est donc obligé de l’importer.

Il est maintenant utile d’analyser comment améliorer la situation. On pourrait baisser le nombre de travailleurs dans la mine de fer (ce qui diminuera la perte d’écus, l’entretien en fer et en fer mais aussi la production de fer), augmenter le niveau de la carrière (ce qui augmentera la production en pierre mais aussi l’entretien) ou augmenter le nombre de mineurs dans la mine d’or (si cela est possible).

8-Les coûts de production

Ils dépendent de la production mais aussi des coûts engagés pour y arriver : salaires et entretiens.

Coût de production du fer = (coût de l’entretien de la mine de fer en fer + coût de l’entretien de la mine de fer en pierre + salaires de la mine de fer) / Production en fer = (Entretien de la mine de fer en fer X coût du fer + entretien de la mine de fer en pierre X coût de la pierre + salaire de la mine de fer) / Production en fer

De la même façon :

Coût de production de la pierre = (Entretien de la carrière en fer X coût du fer + Entretien de la carrière en pierre X coût de la pierre + Salaire de la carrière) / Production en pierre.

Et

Coût de production de l’or = (Entretien de la mine d’or en fer X coût du fer + Entretien de la mine d’or en pierre X coût de la pierre + Salaire de la mine d’or) / Production en or.

Il y a alors 2 cas de figure :

Cas numéro 1 : On produit suffisamment pour entretenir nos mines. Nous n’avons rien importé, et nous entretenons avec les stocks que nous avons produits. Dans ce cas :

Coût du fer = coût de production du fer = F
Coût de la pierre = coût de production de la pierre = P

On se retrouve dans un cas de deux équations à double inconnue.

Reprenons l’exemple de notre duché et de ses 3 mines :

-mine d’or de niveau 8 où 15 personnes ont travaillé produisant 740,25 écus, nécessitant pour son entretien 15 Qx de pierre et 11 Kg de pierre. Salaire des mineurs : 15 X 15 = 225 écus
-mine de fer de niveau 12 où 50 personnes ont travaillé produisant 83 Kg de fer, nécessitant pour son entretien 30 Qx de pierre et 23 Kg de fer. Salaire = 50 X 15 = 750 écus
-carrière de niveau 5 où 25 personnes ont travaillé produisant 36 Qx de pierre, nécessitant pour son entretien 6 Qx de pierre et 4 Kg de fer. Salaire des mineurs : 15 X 25 = 375 écus

F = (30P + 23F + 750) / 83
83F = 30P + 23F + 750
60F = 30P + 750
F = (30P + 750) / 60

P = (6P + 4F + 375) / 36
36P = 6P + 4F + 375
30P = 4F + 375
4F = 30P – 375
F = (30P – 375) / 4

D’où :

(30P + 750) / 60 = (30P – 375) / 4
120P + 3000 = 1800P – 22500
25500 = 1680P
P = 15,17 écus / Qx
F = (30 X 15,17 + 750) / 60 = 20,08 écus / Kg

Coût de production de l’or = (15 X 15,17 + 11 X 20,08 + 225) / 740,25 = 0,90 écus / écus

Ces coûts de production sont plutôt élevé, la raison en est le faible niveau de la carrière qui augmente le coût de production de la pierre et par ricochet, tous les autres coûts de production. Il sera donc urgent d’élever le niveau de cette mine. On peut aussi penser que la mine de fer a, elle, un niveau un peu trop élevé, provoquant une augmentation du coût de production du fer.

Cas numéro 2 : Le duché ne peut s’auto satisfaire de ses productions de minerai. Il est obligé, pour entretenir les mines, d’importer un ou deux minerais. Dans le cas de notre duché pris en exemple, au bout d’un certain temps les stocks de pierre vont venir à manquer (si on élève pas le niveau de la carrière), les stocks diminuants de 15 Qx de pierre par jour. Il faudra alors importer de la pierre. Dans ce cas de figure, on peut estimer que toute la production de pierre (36 Qx) sert a renouvelé le stock et que l’entretien est effectué avec les importations (dans leur limite). Imaginons que nous importions de la pierre à 16 écus le Quintal. Dans ce cas le coût de la pierre n’est plus le coût de production mais le coût d’achat.

On a donc :

F = (30 X 16 + 23F + 750) / 83
83F = 480 + 23F + 750
60F = 1230
F = 20,50 écus / Kg

P = (6 X 16 + 4 X 20,50 + 375) / 36
P = 15,36 écus / Qx

Or = (15 X 16 + 11 X 20,50 + 225) / 740,25
Or = 0,93 écus / écus

Cette situation est plus simple et plus commode, mais attention : elle est passagère et ne dure pas dans le temps. Dés que le stock de pierre importé est épuisé, on retombe dans le cas numéro 1. Par exemple, si on importe 510 Qx, ce cas ne dure que 10 jours. Au 11° on retombe dans le cas précédent. En réalité, quand on importe un minerai comme la pierre, il est préférable de se servir de cette pierre importée pour améliorer la mine défaillante (ici la carrière) afin de se rapprocher d’une situation d’autarcie, pour ne plus avoir à importer. L’importation coûte en effet en général plus cher que l’autarcie. En effet, la province qui nous vend de la pierre ne la vend jamais à perte, donc elle la vend a un prix supérieur à son propre coût de production.

Grâce aux coûts de production, nous pouvons déterminer le niveau optimal pour une mine. Il suffit de calculer le coût de production de la mine, puis celui de la même mine 1 niveau au dessus. Il est préférable de choisir le niveau où le coût de production est le plus bas. C’est là que nous produirons le mieux à un moindre coût. Quand je m’occupais des mines de Savoie, j’avais estimé ces niveaux à 9 pour la mine de fer, 12 pour la carrière et 9 ou 10 pour les mines d’or. Le choix pour la mine d’or, entre niveau 9 et 10, dépendra des priorités du duché, les coûts de production étant sensiblement les mêmes. Au niveau 9, on dégagera moins d’écus mais plus de fer et de pierre qu’au niveau 10. A ces niveaux, la Savoie n’avait nul besoin d’importer, l’activité minière créait un surplus d’écus et les coûts de production étaient au plus bas.

Lecteur, ce document est peut être obsolète, incompréhensible, incomplet ou erroné. Dans ces cas n'hésite pas à informer les maîtres à la suite de l'ouvrage (par une réponse), ou au Bureau des corrections existant pour cela.

Document de l'Université.
Etudiants : Lub
Maîtres : Azalée de Cernex
Merci à :
Revenir en haut Aller en bas
AurisdeLaasTor
Universitaire
Universitaire


Messages : 41
Date d'inscription : 14/03/2010
Localisation : RP : Bourg /Savoie

Carte RRs
Postes occupés dans les RRs: Maire, Porte Parole ducale, Procureur
Postes occupés à Belrupt: Etudiant
Royaume, Duché/Comté, Ville: Sring/Savoie/Bourg

MessageSujet: Re: Mémoire sur les Mines - Ouvrage -   Mer 18 Avr 2012 - 6:11

Auris entra dans la bibliothèque et après avoir trouvé l'ouvrage qui l’intéressait, se demanda si il était encore valable..

- Bonjour, pardonnez moi, savez vous si cet ouvrage qui date un peu maintenant est toujours d'actualité ? n'y a t'il pas eu des changements depuis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mémoire sur les Mines - Ouvrage -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mémoire sur les Mines - Ouvrage -
» Règle pour les champ de mines à FOW
» [Rol] Second ouvrage : Vers un nouvel horizon
» De la belle ouvrage!
» Ride en la mémoire d' un ami dcd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Université de Belrupt :: Livres d'Economie et de Politique :: Economie et Politique ducale-
Sauter vers: